« 2011 est la sixième année
où l’ACROLA a réalisé le suivi des cigognes blanches en Loire-Atlantique dans
la continuité du travail effectué par Jo Poureau avant 2006.

Bilan de la
nidification

2006

2011

Total des nids de
cigognes connus en L-A

39

79

+102%

Echecs

5

14

Couples
reproducteurs (au moins un jeune à l’envol)

34

65

+91%

Nombre de jeunes
recensés

87

213

+145%

Nombre de jeunes
bagués

83

165

+100%

Localisation des nids

25 communes ont été concernées par un nid de cigognes en
Loire-Atlantique en 2011 avec 3 nouvelles : Bonnœuvre, Indre et
Saint-Mars-de-Coutais.

Couëron est toujours la plus fréquentée avec 15 nids dans
le marais Audubon, 8 construits sur des arbres et 7 sur des plates-formes,
Frossay a vu son effectif grossir avec 9 nids, 5 sur arbres et 4 sur
plates-formes et Trignac suit de près avec 8 nids, tous sur pylône à
H.T. »

Extrait Bilan du suivi des Cigognes Blanches en
Loire-Atlantique en 2011 Comparaisson avec l’année 2006.

Anecdotes contées par Jean-Yves

Les poteaux
d’ERDF :

Sur un poteau électrique à Saint-Viaud, les cigognes ont
construit un nid et le fréquentent depuis plusieurs années. Au cours du
printemps, des travaux d’enfouissement de la ligne électrique les ont dérangées
et elles ont déménagé un peu plus loin sur une plate-forme où elles ont élevé
quatre jeunes. Cet été, les travaux terminés, ERDF a entrepris d’ôter la
dizaine de poteaux devenus inutiles. Un seul a été épargné : celui qui
accueille le nid de cigognes qu’ERDF a même été consolidé. Avec un peu de chance il y aura deux nids
dans le secteur en 2012 !

Un sanglier ça use,
ça use…

Au centre de la réserve du Massereau à Frossay, une coulée
dans les roseaux au pied de la plate-forme à cigognes, révèle un passage de
sangliers. Ils semblent avoir pris l’habitude de ce frotter au mât de la
plate-forme et l’ont déjà bien usé !