Sur le pylône à Haute Tension d’Aisne à Trignac deux nids de cigognes sont installés. Sur l’un la nichée est déjà grande mais sur l’autre une seule cigogne non-baguée stationne, quasiment en permanence. L’autre cigogne qui nichait là en 2009 n’est pas revenue de migration. Pourtant, de temps en temps on voit une deuxième cigogne qui fait un passage sur ce nid. Jean-Pierre a même observé un accouplement. Le 25 mai c’est une cigogne portant la bague AINU qui était là. Or AINU est née en 2007 sur ce même nid. Bel exemple de retour au nid d’origine.